En pratique comment ça marche ?

LES ENTRETIENS

  • Au cours d'un entretien préalable gratuit, nous définissons ensemble votre projet et notre rythme de travail.

  • Nous nous rencontrons régulièrement chez vous ou dans un lieu calme qui vous ressemble et vous met à l'aise pour des entretiens de deux heures pendant lesquels j'enregistre votre voix et je prends des notes.

  • Les entretiens peuvent être réduits à une heure, selon vos disponibilités et notre éloignement.

  • Je retranscris et réécris les entretiens avec une exigence permanente.

  • Je vous donne à lire un premier jet après deux entretiens, puis régulièrement. Vous me soumettez vos corrections et ajouts.
  • La facturation et le paiement se font après chaque entretien.
  • En moyenne, une biographie de vie s’écrit en une douzaine d’entretiens.


L’ÉCRIT

  • Le texte vous est transmis par écrit ou par lecture orale pour une relecture (recherche d’inexactitudes, confusions de temps, de lieux ou de personnes) au bout de deux entretiens, puis régulièrement par la suite selon un cadre défini ensemble.

  • Remise d’un fichier Word ou PDF à la fin du travail. Possibilité de transmettre les enregistrements sonores des entretiens.


LE LIVRE

  • Nous nous mettons d’accord sur un format d’impression (caractéristiques du livre, présence d’un cahier photos).

  • Je transmets le fichier PDF de votre biographie à un imprimeur choisi par mes soins, ou de votre connaissance, ainsi qu’un éventuel fichier photos.

  • L’imprimeur établit un devis que vous signez. Vous payerez directement la facture à l’imprimeur.

  • En général, suivant le nombre de pages écrites, de photos et d’exemplaires, un livre coûte entre 10 et 20€ l’unité. Il vous sera livré directement ou par mes soins.

  • Je garderai un exemplaire en témoignage de notre collaboration.


DURÉE DE LA COLLABORATION

  • Selon les conditions et le rythme des entretiens, la biographie peut être écrite en deux à trois mois.

nature morte.jpg
 

« Les lundis à quinze heures, A. me recevait chez elle. Je découvris
son salon, temple dédié à la musique, où trônait un piano quart de
queue et où deux murs étaient entièrement couverts de CD et de
partitions. Sur une petite table devant le canapé où nous étions
toutes deux assises, A. déposait deux mugs de tisane. Réconfortée
par ses souvenirs d’une enfance chaleureuse, rassurée par le cadre
immuable de nos entretiens (l’horaire fixé, l’enregistrement, mes
questions préparées, le cahier de prises de notes, les mêmes positions
à chaque rendez-vous), A. s’est livrée de plus en plus intimement.
La description des évènements a laissé place à celle des sensations
puis des sentiments. Par son lâcher prise et sa confiance accordée,
A. m’a permis de mener à bien le récit de son histoire. »

printemps 2021